Facile à dire « Il ne faut pas culpabiliser »

Qui n’a jamais entendu quelqu’un lui dire « Tu ne dois pas culpabiliser, profites! » ? Et qui, comme moi, ne supportes pas cette phrase ? J’ai tout simplement envie de répondre, aux gens qui me disent ça : « Et alors j’en fais quoi de cette culpabilité qui est présente, que tu le veuilles ou non ? »

Je suis en train de suivre une formation pour approfondire mes connaissances sur les troubles de l’image corporelle. Et j’ai envie de vous partager une notion qui est, pour moi, très importante.

Plus nous allons lutter contre nos émotions, plus elles vont être au centre de nos préoccupations.

Et oui, ainsi va la vie.Et pourquoi n’arrivons nous pas à « simplement » passer à autre chose? La réponse réside sur le fait que nous avons deux cerveaux émotionnels :

1) Celui de la menace/ du stress, qui est souvent maladroit et qui est là pour résoudre le problème au plus vite.

2) Celui de la bienveillance/de l’empathie / de la gratitude et de la tolérance. Il ne peux s’activer que lorsque le cerveau du stress est calme.

Donc si nous luttons contre notre culpabilité en essayant « juste » de l’éviter, notre cerveau du stress restera en éveille et nous ne pourrons pas passer à autre chose et « juste » profiter.

La solution : Accepter que notre cerveau du stress se mette en route. Accepter de ressentir des émotions telles que la culpabilité. C’est le point de départ primordial pour pouvoir « passer à autre chose » naturellement, sans lutte, avec bienveillance.

Et vous, avez-vous déjà expériementé ce phénomène ?

 

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *