Qu’est ce qu’un « poids bien-être » ?

Si vous me suivez sur Facebook ou Instagram, vous avez certainement remarqué ce terme de « poids bien-être » que j’ai utilisé dernièrement. En effet, c’est une vision que j’aime avoir afin vous accompagner vers une réharmonisation globale de vous-même. Et ce, afin que vous retrouviez légèreté et sérénité, et que vous vous sentiez épanoui dans votre vie.

 

Mais qu’est ce qui se cache derrière ce terme ?
En ce début d’année, on est beaucoup à prendre des nouvelles résolutions sur notre poids, sur notre corps, sur notre apparence. Faire plus de sport, manger plus sainement, perdre cinq-dix kilos, rentrer dans un jeans taille 36 etc… On se dit que c’est pour notre bien, pour se sentir mieux. Personnellement, il y a quelques années, je prenais aussi ce genre de résolution. Et est-ce qu’arrivé au mois de Juillet j’étais plus heureuse ? Est-ce qu’à la fin de l’année j’étais plus épanouie en m’ayant mis cet objectif à atteindre ?
Non. Cela a même été l’inverse. J’étais déçue de moi car je n’avais pas maintenu mes efforts de début d’année. Je n’avais pas atteint le poids que je m’étais fixée. Je ne faisais pas autant de sport que je l’avais prévu. Ne pas atteindre ses objectifs est démoralisant et l’estime de soi en prends un coup. Et qui dit ne pas avoir le moral dit parfois manger pour gérer ses humeurs. Enfin bref vous l’avez compris, avoir des exigences de ce type avec soi-même n’est pas forcément très fonctionnel. En tout cas dans ma situation, cela m’a clairement desservie.

C’est alors que la notion de poids bien-être m’est venue à l’esprit. Et si le poids avec lequel je me sens bien ne dépend pas du chiffre sur une balance ? Et s’il ne dépend pas non plus de la taille de vêtement que je porte ?
Dès que ma tête s’est ainsi questionnée, j’ai pris de plus en plus de recul à ce chiffre qui varie toujours un peu qu’on le veuille ou non. Et j’ai plutôt porté mon regard sur l’image que j’avais de moi, sur comment je me sentais avec mon corps et qu’est ce qu’il me fallait, de manière générale, pour être heureuse. C’est alors que je me suis aperçue que ce n’est pas mon poids qui défini si je suis heureuse ou non, mais bien d’autres choses dont je n’avais pas conscience. En effet, être focalisée sur son poids nous obsède et tout autre chose qui nous constitue devient secondaire, le monde qui nous entoure devient secondaire.


Et si l’on se reconnectait chacun à soi et non à son poids
Et si l’on se reconnectait à ce que l’on aime et non au chiffre sur la balance  ?

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *